L’État vend ses meubles et ceux qui ne sont rien s’appauvrissent

Une vision court-termiste des investissements, l’injection de la performance dans l’achat public, faire toujours + avec moins, dépossession de la création monétaire, fin du service public à la française ou même extrême onction de la période faste qu’étaient les 30 glorieuses : ton pays, dont on t’assène qu’il est endetté jusqu’au cou pour justifier que tu doives rogner sur ton confort (tout en réclamant + de progressisme car c’est ta schizophrénie à toi), va bientôt plonger dans cette réalité.

À toi la Grèce ! Sans même voyager.

Car si la France est encore pour un temps un pays riche, c’est principalement grâce au montant de ses infrastructures, un peu plus de 12.000 milliards d’euros, qui rendent ridicule la dette – déjà illégitime – qu’on fait peser sur les citoyens.

Capture.PNG

Mais ça ne va pas durer, car on vend ta France mon pote, et ces transactions officiellement faites pour remettre à flot les finances publiques ne sont que des one shots qu’on ne pourra jamais reproduire et qui nous servent à vivre à crédit…mais pour combien de temps encore ?

Réponse : jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à vendre. Ce jour-là, on sera vraiment pauvres.

 

tweet_debile_d_apathie.jpg

Merci à ce connard d’Apathie pour réussir à aussi bien résumer cette idée qu’on veut te foutre dans la tête.

 

J’ai déjà fait 2 vidéos à ce sujet.

Celle-ci, qui parle de comment la dette justifie la vente de notre patrimoine (et donc la vente des bijoux de famille, comme on dit pour les particuliers adeptes des enseignes « Achat d’Or en Cash », créées pour dépouiller les ménages de leurs dernières richesses en les appâtant avec des gains à court terme :

 

Et plus récemment celle-ci, sur la disparition du service public à la française :

 

 

Mais pourquoi je reviens (encore et toujours) là-dessus ?

 

Pas uniquement parce que je suis un troll, surtout parce que voici une des mesures que nous prépare notre ami Macron, président des enculés 5 étoiles, en catimini : la simplification de la vente des biens des personnes publiques, c’est-à-dire de ta dernière richesse, de ton dernier rempart contre la pauvreté et la mise sous tutelle du pouvoir bancaire.

/!\ Attention, ceci est un mini-cours de droit, faut s’accrocher un peu car c’est subtile.

lettre cadre.png

 

Je vais t’épargner les détails, mais la propriété publique a  aujourd’hui 2 niveaux de protections :

  • la propriété publique (domaine privé des personnes publiques + domaine public) : elle commande de ne pas céder à vil prix (en-dessous d’un prix de référence – souvent celui du marché) ses biens, ce qui limite les abus ; et elle rend les biens des personnes publiques insaisissables (c’est-à-dire que contrairement à toi, et pour protéger l’action publique, un huissier ne peut venir saisir les biens d’une administration même très endettée : impossible d’utiliser les voies d’exécution classique contre cette personne, l’État, dont l’existence comme les missions d’intérêt général ne sont pas classiques)
  • la domanialité publique : elle concerne une partie des propriétés publiques, à savoir les biens du domaine publique, c’est-à-dire grosso modo les biens qui servent au service public (je résume), et qui eux sont encore mieux protégés, par l’inaliénabilité (impossible de le céder à un particulier sans passer par une procédure contraignante) et l’imprescriptibilité (même en n’utilisant pas son droit de propriété pendant 100 ans, la personne publique ne perd jamais son bien par prescription)

 

Et c’est bien ce second niveau de protection – le + fort et le plus protecteur, et en particulier l’inaliénabilité – que ces mesures vont faire sauter. Laisse moi te dire que sous ces airs anodins, ça augure rien de bon pour ton service public…et encore moins pour ton pays en général, qui va se voir de plus en plus dépouillé des seules valeurs sûres qui lui restent encore : ses propriétés.

 

Des fois j’aimerais avoir un peu moins raison, et être un peu plus étonné…

 

media_xll_6156889

 

Je te conseille de faire tourner cette analyse, il en va de ton avenir.

 

A+ mon pote.

 

PN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :